« Noceur de jolis garçons »

Messieurs,

Une fois n’est pas coutume, voici un wedding-planner pour vous !

logo-wedding-gay4

Wedding Gay ne s’occupe que des mariages entre hommes et propose de vous aider à organiser le mariage de vos rêves : du mariage à la maison aux vacances-mariage à Mykonos, wedding Gay s’occupe de tout !

Faites donc un tour sur le site web pour avoir quelques infos tarifaires…

On vous avait prévenu, on est juste « comme tout le monde »… !

Le premier divorce entre deux femmes va être prononcé à Paris. C’est Vincent Daniel qui nous livre cette information sur francetvinfo. Oui, et en effet, ce qui devait arriver arriva !divorce-egg

Alors, outre le fait qu’il est toujours triste de prendre connaissance d’une rupture, cet article m’inspire quelque chose de léger : vous voyez, en fin de compte, les homos sont juste « comme tout le monde ». Ils ont les mêmes problèmes que tous les autres gens, ils se marient quand ils s’aiment, ils se déchirent quand ils ne s’aiment plus.

Mes copines de Puisque C’est la Guerre racontent ça drôlement bien, quand elles parlent de leur quotidien de mamans, et bien là, c’est tout pareil. On est juste humains.

Oui, je sais, il y a encore des gens à qui ça fait bizarre de lire ça…

Allez, je vous souhaite tout le bonheur du monde, comme dans tous ces mariages hétéros depuis 10 ans 😉

Choisir son menu, enfin « leur » menu !

Comme je le racontais hier, ce week end nous sommes allées choisir le menu de notre mariage dans le restaurant du traiteur.
Nous avions la possibilité de venir avec deux personnes chacune, nous avons naturellement opté pour nos témoins, comme je l’évoquais hier.
Nous avions rendez vous à 13:30 à une heure et quart de chez nous, nous sommes arrivées à trois voitures, toutes affamées et pour certaines, encore un peu alcoolisées de leur soirée de la veille 😉
Le gérant nous attendait et nous a installées dans un coin. Il a été merveilleusement inspiré, car nous étions en forme…! Après 2 minutes à table, nous avons sorti les appareils-téléphones-portables-intelligents et nous sommes faites remarquer par les clients…
La dégustation se faisait sur la base de trois entrées, trois plats et trois desserts que nous avions présélectionné sur le menu. Chacune a été servie d’un des trois choix que nous avions établis et nous avons fait tourner les serviettes les assiettes. Du coup j’étais d’autant plus heureuse d’être avec des amies proches car sinon nous aurions eu plus de mal à tout goûter…
Après un apéritif et trois entrées partagées (4 en fait, le gérant voulait nous faire découvrir une entrée en plus !), quelle ne fut pas notre surprise de voir arriver 6 « trous normands » ou assimilés ! Pour être honnête, on les avait un peu oubliés ceux là… Mais en plus ils ont donné lieu à un grand débat argumenté par Wikipedia sur le moment auquel il convient de servir le trou normand ! Tout le monde y allant de son commentaire et sirotant allègrement son alcool… 😉
Après les trois plats et les desserts, après avoir goûté tous les vins proposés, nous étions prêtes à rouler sous la table ! Pourtant il fallait encore voter !
Bref, après 3 heures dans le restaurant, une ballade digestive était plus que nécessaire, et en bonnes pimbêches que nous sommes, nous avons fait les boutiques. Je vous le déconseille vivement : essayer un jean dans une cabine surchauffée après avoir picolé et tellement mangé que vous hésitez à essayer deux tailles au-dessus est une très mauvaise idée !!!
Enfin ce moment de convivialité en mode « princesse » a été super ! J’ai juste un regret : nous avons finalement pris conscience à cette occasion que nous cherchions un menu pour nos invites, pas pour nous ! Je sors donc de là avec un plat que je ne supporte pas mais qui devrait convenir à la majorité de mes convives 😉

20131021-084836.jpg

Un week end avec les témoins pour… Dire merci avant le rush :-)

Ils/elles ont dit oui eux/elles aussi. Oui pour devenir témoin, comprendre oui aux galères, aux nuits blanches de préparation, à la gestion de votre stress avant le mariage, le jour J, etc. Oui par amour ou amitié, oui par engagement et fidélité, oui pour rigoler et vous faire pleurer d’émotions. Bref, en vous mariant, vous les embarquez dans une galère sans nom qu’ils n’ont pas choisi, eux.
Alors nous avons décidé, pour leur dire merci avant la bataille, pour les faire se rencontrer, pour leur faire découvrir notre lieu en avant première… de venir choisir le menu de notre mariage avec nous ce week end !
Je reviendrai sur le menu à proprement parler, mais là je voudrais faire un focus sur les bienfaits d’un tel week end.
Outre le fait que l’on a beaucoup rigolé, énormément mangé, un peu pas mal picolé et (presque) pas dormi, on a aussi pu se lâcher, se vider la tête et commencer à partager nos envies avec nos témoins. En fait, jusque-là ce n’était pas très concret et le fait d’y être allées toutes les 6, ça a mis les choses plus au clair dans tous les esprits. Ajoutons à ça que tout le monde ne se connaissait pas et que ces deux petits jours ensemble ont (peut-être ?) permis d’éviter quelques malentendus par mail ?
Bref, nous avons passe un superbe week end, pas centre sur le mariage mais un peu quand même, et nous étions très heureuses et fières des personnes que nous avions choisies pour tenir ces rôles !
Big up pour nos témouines de choc 😉

20131021-082916.jpg

Site de mariage d’Alex

Bonjour !

Alex nous propose ce site de mariage pour vous aider dans vos préparatifs !

« Il y a aussi http://www.weedding.fr/ sur lequel je viens de m’inscrire. Tout nouveau tout beau, fait aussi bien pr les hétéros que les homos. Et quand bien même il resterai qques parties « le marié », on leur écrit et ils changent tout! C’est juste GENIAL! Et GRATUIT! Bref, je m’éclate depuis hier à organiser tout ça sur ce site! »

J’ai testé pour vous et la formule est la suivante : ils proposent de vous créer gratuitement pendant deux ans un site à votre image. Au premier formulaire, j’ai eu l’agréable plaisir de « tenir dans les cases » ainsi que ma future femme !

N’hésitez pas à y faire un tour 😉

Cauchemars de future mariée

Témoignage reçu que j’avais envie de partager :

Moi (oui, les rêves sont généralement assez auto-centrés…), le jour de mon mariage. Le lieu est celui que nous avons choisi, à peu près, mélangé à celui de notre PACS il y a quelques années.

Une foule de gens autour de ma (future mais dans le rêve c’était déjà passé) femme et moi, l’heure de dire quelques mots. Je ne suis pas douée du tout pour les discours, alors le fait d’en rêver ne m’étonne pas plus que ça.

Je commence en remerciant tout le monde d’être là, banalités, blabla, etc.  Je regarde la foule : « Comme vous l’avez constaté, mes parents (et là j’ai mis trois boucles dans mon rêve avant de réussir à trouver la meilleure formule) n’ont pas réussi à venir (je voulais dire « couldn’t make it » mais ça faisait un peu trop crâneuse). [silence pesant dans l’assemblée] Ceci dit, je tiens à remercier deux personnes qui ont accepté de jouer les parents de substitution… » en parlant de deux invités. M. et P., deux de mes anciens managers (oui, ma boîte c’est comme une grande famille 😉 ou pas !).

Le rêve cauchemar classique de la lesbienne angoissée dans ses relations familiales. Je n’avais pas l’intention d’en parler, mais un commentaire de la maman de la mariée humide de mardi m’a émue et je me suis dit que, moi aussi, j’aimerais que mes parents puissent être fiers de moi le jour de mon mariage. Rien ne dit que ce ne sera pas le cas, mais j’espère ne pas passer les 6 prochains mois à attendre cela…

Mon mariage. Pour tous.

Un très joli récit de Linem, qui comme souvent m’a fait monter les larmes un peu… 😉
Félicitations aux mariées et aux lardons.

Puisque c'est la guerre

IMG_3846 - Copie

Il y a des choses qu’on ne partage pas, qu’on ne dit pas, qu’on écrit pas.
Et d’autres qu’on essaie, un peu, d’exprimer, de partager…
Pour Tous qu’ils ont dit.

Ce sont ses yeux encore, qui m’ont redécidé d’écrire. Ses yeux maquillés, un peu, à peine, comme je l’aime, comme quand elle se réveille le matin à mes côtés. Ses yeux qui m’ont regardés en souriant, d’un sourire qu’on ne partage pas, qu’on ne dit pas, qu’on n’écrit pas…
Mais qui disait un truc du genre « Tu es magnifique.. allez, on y va… »

Mon mariage, pour tous…
C’est mon fils qui dit « Tu es vraiment très belle maman… » quand ma future-femme arrive.. Il avait pourtant été très clair quand je lui avais demandé ce matin « Tu penses qu’elles seront belles les mamans?
– Euh.. humm peut être que oui, peut etre que non ».
Logique et vérité implacable d’un petit garçon…

Voir l’article original 956 mots de plus

Comment occuper des bambins lors de votre mariage ?

Charlotte nous livre ses bons tuyaux pour occuper les enfants lors d’un mariage ! Elle a tout expérimenté ce week-end et nous raconte cela 😉

Vous pouvez tout simplement engager quelqu’un !

Il y en pour tous les budgets, il faut juste savoir où chercher ! Si vous avez des enfants :

  • vous employez une nounou ? Demandez lui si ça l’intéresse !
  • Vous faites appel à un centre de loisirs pour les vacances ou de la garde périscolaire ? Demandez à une animatrice et/ou posez une petite annonce, réponse assurée

Vous n’avez pas encore d’enfants ou vous n’avez pas eu de réponse positive :

  • cherchez dans les pages jaunes
  • demandez au DJ s’il a des contacts
  • demandez à des amis s’il ont une nounou qui…

Si vous vous mariez dans un château/lieu de réception/restauration, ils ont souvent un service d’animation enfants ou de baby-sitting, mais les tarifs ne sont pas les mêmes !

Autre astuce : en organisant votre mariage en journée et en semaine, vous aurez l’avantage de profiter que les enfants soient tout simplement à l’école !

Pour une animation au top, voici quelques petites idées et pistes à suivre :

  • éviter d’apporter des jouets, cela peut créer des tensions et frustrations sans oublier que vous n’aurez aucune assurance de pouvoir tout retrouver
  • éviter les activités plastiques (les enfants sont eux aussi sur leur 31 et la peinture ça peut vite devenir difficile à gérer)
  • privilégier les activités de groupe, pour que les enfants soient ensemble et moins dispersés

Des ateliers très sympa peuvent etre proposés aux enfants :

  • maquillage
  • ballons en forme d’animaux (attention, il faut prendre des ballons spéciaux, et de la meilleure qualité possible, car ça éclate très facilement)
  • dessins (à la craie grasse de préférence, pas de taches et pas de mine cassée !)
  • jeux extérieurs avec ballon (autour du ballon, il existe un nombre assez énorme de jeux possibles !!)

… Sans oublier que trop d’activités tue l’activité ! Les enfants sont vite fatigués, un mariage c’est très stimulant, bruyant, épuisant pour des enfants. Il faut donc prévoir une pièce à part pour un retour au calme ou de repos. Il ne faut pas hésiter à laisser du temps libre entre les activités car ils auront aussi besoin de se défouler pour pouvoir se reconcentrer ensuite. Sans oublier que ce n’est pas parce qu’un service d’animation ou de babysitting est proposé, qu’ils ne sont plus sous votre responsabilité 😉

Un grand merci à Charlotte pour ce partage, et vous, vous avez des idées d’animation pour les plus jeunes ?

D’autres articles similaires ? ici ou ici

Mariage humide en toute délicatesse

Une nouvelle jolie histoire de mariage… Merci pour ce récit Mesdames !

Nous nous sommes rencontrées en 2000 et pacsées en 2005. Un an après, notre fille était là. Une famille parmi d’autres, à laquelle il ne manquait que des droits. Après des mois de débats haineux, la loi sur le mariage est arrivée, enfin. Pour l’une comme pour l’autre, notre pacs avait déjà valeur de mariage. Mais pour notre fille, pour la protéger légalement, c’était une évidence : il fallait nous marier.
Au début, ce ne devait être qu’une formalité. Nous songions à une cérémonie en présence de nos seuls témoins. Nos familles et nos amis comprenaient bien sûr, mais avec un sourire un peu triste. Nous ne voulions pas leur faire de peine. Sans parler de notre fille : on lui devait un vrai mariage pour qu’elle puisse tenir son rôle de petite demoiselle d’honneur couronnée de fleurs, comme elle en rêvait. La liste des invités s’est donc allongée, très vite…mariage s
On a commencé par le choix des invitations et des tenues. Facile. Oui mais assorties, les trois tenues. Moins facile… Et qui nous plaisent à toutes les trois. Quasi impossible ! Où recevoir les invités ? Chez nous ? Trop petit. Dans notre future maison en travaux ? Le challenge ! Reste toute la logistique qui suit la cérémonie.
Chacune son domaine de prédilection : ma chérie s’est concentrée sur le repas, moi sur la déco comme ce mobile aux couleurs du rainbow flag qui a demandé des heures de travail minutieux. Et plein de détails, du choix des serviettes à celui de la figurine en passant par le parfum des macarons. Pour ce mariage que nous voulions à notre image, pas question de servir une pièce montée classique. Trop vue, trop sucrée, trop collante.
On adore les macarons toutes les trois. Je n’avais pas envie d’un simple présentoir mais d’une vraie composition. La quête du Graal. C’est chez un petit pâtissier de banlieue qu’on a trouvé notre bonheur. Et bizarrement, l’un des souvenirs qui me resteront sera cet après‐midi ensoleillé où nous nous sommes assises toutes les trois dans un parc, avec les précieux macarons que nous étions allées chercher à l’autre bout de la banlieue (un samedi après‐midi en voiture, autant dire à l’autre bout du monde !) « Tu lui donnes quelle note à celui‐ci ? 4/5 ! OK. Moi je préfère le caramel au beurre salé, il est à tomber… » Nous avons même pris des photos pour nous souvenir des couleurs exactes au moment de faire notre choix final.
Et puis le mariage est arrivé avec son lot de nuits blanches les jours précédents. La semaine de congés supplémentaires offerte par mon employeur a servi à faire de notre maison toujours en travaux un lieu à peu près présentable. Au secours. Pas de massage zen, de séance de maquillage ni d’essai coiffure. Mais je suis désormais incollable sur les enduits et décapants en tous genres… Ma future femme passait à l’appartement après ses grosses journées de boulot. Bref, nous étions en pleine forme le jour J, à peine fatiguées et stressées… Arrivées tout juste à l’heure à la mairie, sous une pluie continue, il aura suffi de croiser le regard de nos familles pour que les larmes se mettent à couler. Que d’eau, que d’eau, nous avons frôlé l’inondation ! La main dans la main, accrochées l’une à l’autre (surtout ne me lâche pas, surtout…) nous avons grimpé les marches. Une salle des mariages magnifique, absolument pas impressionnante quand il a fallu la traverser sous les yeux de nos invités, la marche nuptiale en fond très sonore. Une adjointe au maire impliquée qui avait préparé un texte personnel, des invités aussi émus que nous, une petite fille ravie entre ses mamans. Et quand nous sommes sorties, tous ces sourires radieux sous les parapluies.
Le lendemain, notre fille me demandait quel était le plus beau jour de ma vie. Je lui ai répondu que c’était le jour de sa naissance.
‐ Ah bon ? C’était pas hier ? Parce que moi, si. ♥