J’ai rencontré une fée coiffeuse-maquilleuse

Elle a décidé à 4 ans et demi qu’elle voulait faire ce métier, dit-elle. Ce métier ? Réaliser des « mises en beauté ». Joli terme pour raconter l’art de Maë.

Elle coiffe, bien entendu, elle maquille aussi. Mais surtout, elle prend le temps d’écouter, elle comprend, elle adapte, elle questionne, elle imagine, elle propose. Elle reçoit dans son « boudoir » de Vincennes (92) mais travaille sur toute la France, elle commence par s’intéresser à vous avant de s’intéresser à vos cheveux : quel est votre univers nuptial ? Comment vous voyez vous ? Que voient les autres en vous ? Que voulez vous montrer ? etc.

Après une heure de bavardages, elle a compris. Elle propose donc une coiffure originale, élégante et soignée. Presque sans laque, tout est dans les épingles à cheveux qu’elle manie avec poésie. « Une seule mèche mal positionnée peut suffire à rater toute la coiffure » !

Vient ensuite le temps du maquillage, sur la base des souhaits de la mariée. En ce qui me concerne, je n’avais presque pas d’idée sur le sujet en arrivant, elle m’a écoutée et a proposé : je suis ravie du résultat !

Voilà pour l’essai. La suite, c’est elle chez moi le jour J, rassurante parce que ce rendez-vous s’est extrêmement bien passé, et confiante dans le résultat. Un stress de moins, ce n’est pas rien !

A oui, est-il nécessaire d’ajouter qu’elle est tout à fait gay-friendly (et sincèrement, pas juste parce qu’il le faut) ? En revanche, Maë ne coiffe pas ces Messieurs, mais vous auriez peut-être l’air un peu idiot avec une couronne de fleurs sur 3 cm de cheveux 😉 .

Vous pouvez la contacter ici mais attention, elle est bookée 6 mois à l’avance…!

NB : je ne mets volontairement aucune photo en illustration ici car Maë propose des coiffures extrêmement variées et que je ne voudrais surtout pas vous laisser penser, par une ou deux images, que son style s’arrête là. Je vous laisse donc prendre le temps de visiter son site pour vous faire une idée 😉

Publicités

Un Chapelier pas fou du tout

En farfouillant dans les boutiques de robes de mariées, nous avons découvert, ma fiancée et moi, un splendide atelier de confection à la main de chapeaux !

Ce couple fabrique des chapeaux et serres-tête, des canotiers, des bérets, des couvre-chefs de toutes sortes en utilisant de monumentales presses toutes différentes les unes des autres :

IMG_3809Ces presses sont l’une des deux seules installations de ce type en France, et la maintenance est faite auprès des constructeurs italiens directement ! Chaque forme est différente et produit un chapeau particulier, il convient donc de changer la presse en fonction du modèle à réaliser…

Et voilà le résultats : on n’aime ou on n’aime pas, mais on ne peut que reconnaître la précision de ce travail manuel et artisanal !

IMG_3810  IMG_3877  IMG_3875  IMG_3874 

IMG_3811

 

Vous les retrouverez en ligne ici dans un article d’un journal local, mais n’hésitez pas à passer leur rendre visite directement sur place (Rouvres, 28), ils sont extrêmement gentils 🙂

IMG_3878  IMG_3879  IMG_3884  IMG_3883  IMG_3882  IMG_3881  IMG_3880 Site des robes de mariées vendues au même endroit : letempsdalys.com 

Tenues de marié.e.s d’occasion ou en location

En cherchant des robes, je me rends compte que je n’envisage pas du tout de mettre plus de 1000 € dans une robe qui ne me servira qu’une seule fois dans ma vie… Du coup, je cherche les options moins chères :

  • robe faite en Chine, sans essayage, mais du coup, on ne connait pas la qualité du tissus (150-400 €)
  • robe louée boutique : écolo, bobo, économe, mais limite en choix (en tailles) (300-500 € la location pour 3 jours)
  • robe achetée d’occasion : le bon coin vous en propose 50 par jour, il y a donc beaucoup de choix, mais après cela demande un peu de temps de contacter, d’aller essayer, etc. Et puis on ne se rend pas toujours compte du rendu en fonction de la qualité de la photo. Mais les prix sont plus autour de 300-800 € pour une robe portée une fois ou jamais et achetée 1500 € au moins…

En revanche, j’en arrive à la conclusion suivante : que vous aimiez ou non faire les boutiques, il va falloir vous y coller parce que même pour les robes d’occasion ou en location, les sites demandent à ce que l’on prenne rendez-vous pour aller essayer…!

Pour les occasions, en plus du bon coin, je vous suggère ce site qui est pratique pour farfouiller : http://www.occasion-du-mariage.com/fr/

Et mon chouchou pour la fin : Oh my Robe ! (à Lyon)

Chercher sa robe de mariée

Au début je voulais intituler cet article « trouver sa robe de mariée », mais en fait, après des heures de recherches, je ne peux partager avec vous que ma méthode de farfouillage, parce que je ne suis pas moi-même certaine de ce que j’ai trouvé aujourd’hui !

Alors pour trouver une robe de mariée, c’est bête, c’est basique, c’est frustrant, mais la première chose à faire, c’est de savoir combien vous pouvez / voulez mettre dedans. Pas dans la robe, non, les robes de mariée n’ont pas de poche, mais dans le prix oui. En gros, ça va de 150€ à 3000€ (si on reste sur des robes « accessibles » (sisi…) ).

  • Donc voilà, soit vous avez moins de 300 € à dépenser, et vous achetez en Chine, sans essayage, en espérant que vous avez bien pris vos mesures (ici)
  • Soit vous avez antre 300 et 800 € et vous achetez dans une boutique de province qui vous fera des retouches mais pas de confection « originale » (au sens « unique » hein) (ici)
  • Soit vous êtes riches / et / ou vos parents payent (cher) votre robe, et vous pouvez vous lâcher chez Pronuptia ou chez un créateur (comme ma chouchoute par exemple).

Un fois que cette étape placide mais indispensable est dépassée, faites vous plaisir, allez essayer des modèles de fous dans toutes les boutiques de mariage que vous trouverez et définissez ce qui vous va et ce qui vous plaît (oui, ce n’est pas toujours la même chose, ce qui peut poser quelques soucis de discussions avec soi-même…).

Retournez sur votre site / boutique / atelier de créateur et exprimez votre souhait au regard de ce qui vous allait.

Hop, le tour est joué 😉

Attention, il faut entre 3 à 6 mois pour recevoir sa robe, à peu près dans toutes les options mentionnées ci-dessus !! Si vous êtes pressée, rendez-vous chez des vendeurs de robes confectionnées pour lesquelles vous ne ferez que de petites retouches, ou bien foncez dans vos boutiques de prêt-à-porter habituelles et prenez une robe plus simple, mais aussi moins chère et disponible immédiatement !

Allez, bonnes recherches, moi j’y retourne 😉