Côté divorce, ça se passe comment ?

Loin de moi l’idée de vous déprimer dès le lundi matin, mais je me suis aperçu, en discutant, que les modalités d’accès au divorce sont méconnues des nouveaux accédant.e.s au mariage que nous sommes 🙂
Par ailleurs, j’ai en mémoire plusieurs couples de parents m’expliquant leur opposition farouche au concept même de mariage et qui avaient décidé de se marier, d’adopter, puis de divorcer aussi vite que possible.
Un point très rapide sur le sujet, du coup :
Quand ? Dès que les deux parties le souhaitent (divorce par consentement mutuel). En effet, la loi de réforme du divorce du 26 mai 2004, en vigueur depuis le 1er janvier 2005, a abrogé le troisième délai de l’article 230 du Code civil, et par là même, l’obligation de respecter la durée minimale de mariage de 6 mois, avant de demander le divorce.
Faut-il absolument un avocat ? Oui : il en faut un pour chacun.e même si divorce « à l’amiable » chez le notaire
Procédure ? Elle n’est pas compliquée et a été simplifiée depuis 2005, mais je vous invite à jeter un oeil ici, ce sera plus efficace que de recopier le site 🙂
Le divorce se fête t il ?
Allez, je ne peux m’empêcher de vous copier ici l’article de ladepeche.fr qui m’a faite sourire (et qui pense à TOUT LE MONDE) 🙂 :

La «Divorce Party» : nouveau phénomène à la mode

Publié le 27/06/2013 à 10:42, Mis à jour le 27/06/2013 à 10:44

Insolite

Robe de mariée Mirella - ©http://www.secretbymirella.com
Robe de mariée Mirella ©http://www.secretbymirella.com

 

 

Depuis une dizaine d’années, le nombre de mariages est en constante baisse. Devancé par le PACS, ce dernier attire moins les couples. Jugé trop contraignant par de nombreuses personnes, il est aussi victime de ses échecs. En effet, près d’un mariage sur deux finit en divorce à l’heure actuelle. Ainsi, un nouveau phénomène est en train de voir le jour : la « Divorce Party ».  Par « Divorce Party », on peut entendre fêter son divorce. Le concept serait une sorte d’enterrement de vie maritale, sur le même principe que le traditionnel enterrement de vie de jeune fille ou de garçon avant de se dire oui. Véritable phénomène aux Etats-Unis, le concept fait progressivement son entrée dans les mœurs européennes.

Fêter son divorce entre amis voire avec…son désormais ex-conjoint

Des entreprises se sont même spécialisées dans l’organisation de ces événements d’un nouveau genre comme Poppin’s Avenue, une agence lyonnaise : « Cela consiste à organiser une fête où l’on invite ses amis à célébrer la fin de son mariage, sur le même principe qu’un enterrement de vie de jeune fille ou de garçon. Nous ne prônons pas le divorce, mais tout peut être matière à faire la fête » explique Marion Daul, l’une des créatrices.

Et cette dernière de se féliciter de proposer « aux néo-divorcés de fêter leur rupture entre amis, ou même avec leur ancien conjoint ! ».

Déchirer sa robe ou son costume de marié(e)

Si les plus sages optent pour une simple soirée entre amis histoire de se remonter le moral, d’autres au contraire, plus rancuniers, prennent un malin plaisir à déchirer leur robe ou leur costume de marié(e) afin de faire, pour de bon, le deuil de leur ancienne relation.

Une formule « Divorce pour tous »

Pour Poppin’s Avenue, qui propose désormais une formule « Divorce pour tous » histoire de rester dans l’air du temps, la « Divorce Party » est « une façon de prendre la séparation positivement et de repartir du bon pied et, pourquoi pas, de faire de nouvelles rencontres ».

De la honte de vous envier

La semaine dernière, la Cour de Cassation a donné raison aux familles homoparentales dans leur combat pour adopter leur propre enfant issu de PMA à l’étranger. J’ai été heureuse, j’ai même poussé un petit cri dans mon bureau, j’ai posté l’info sur facebook, j’ai pensé à mes copines qui devaient enfin être si soulagées, et puis je me suis effondrée.
Non pas que la nouvelle ne m’ait pas plu, au contraire. C’est plus le vide qu’elle créait en moi. Ce vide, un peu comme un matin de Noël dans sa famille où tout le monde s’extasiait sur la petite fille de deux ans et où, au lieu de rester heureuse, je me retrouvais à pleurer dans ma chambre notre rêve de fonder une famille.
Quand les joies des autres ne suffisent plus à me rendre joyeuse, voire même quand elles me déstabilisent et me font chouiner, j’ai honte. J’ai honte de ne pas me satisfaire pour les autres, d’être égoïste, puis j’ai honte de ne pas avoir réussi à donner d’enfant à ma femme, de ne pas parvenir à « ne plus y penser » (le prochain qui me dit ça je lui ébouillante le visage et lui demande d’aller s’allonger au soleil et de ne plus y penser. Ça fait mal ? ben moi ça me fait pareil, na.). J’ai honte de ne même plus avoir la force de repartir, de paniquer à la simple évocation d’un départ en Belgique, d’avoir peur de ne plus vivre, de retourner dans ce tunnel qu’ont formé 3 ans et demi de PMA à l’étranger. J’ai honte de vivre dans un pays où on préfère que les enfants naissent de viols ou de soirées arrosées en boîte de nuit plutôt que d’amour. Non pas que j’aie quoique ce soit à reprocher à ces enfants, leurs parents font bien ce qu’ils veulent tant qu’ils aiment leurs rejetons, mais bien que la France hiérarchise les façons de faire des enfants d’une manière qui m’interpelle.
Linem l’a écrit « Qu’on a pas envie d’entendre « qu’on pourrait très bien faire autrement » ». Oui voilà, autrement. En couchant avec un homme, n’importe lequel. Je pense que ma voisine Josette (une hétéro…) serait ravie qu’on lui propose de passer aux filles pour garantir sa contraception. Ben quoi, elle l’a choisi de coucher avec des hommes non ? Ben faut assumer ! Quand on couche avec des hommes on tombe enceinte.
Et quand on est lesbienne, on n’a pas d’enfant.
Alors, oui les copines, j’ai vraiment été heureuse pour vous la semaine dernière. Mais je ne vous mentirai pas, une part de moi me soufflait au fond « Vous les avez vos gosses, c’est déjà bien non ? Moi j’ai même pas le droit de me battre pour les miens ». Et j’ai eu honte.
Oui, mes amis, j’ai vraiment aimé vos photos de bambins sur le chemin de l’école à la rentrée. Mais je ne vous mentirai pas, une part de moi au fond pleurait « Vous pleurez le fait qu’ils grandissent si vite… Et moi je pleure qu’il ne grandisse pas. ». Et j’ai eu honte.
Oui, mes collègues, j’ai vraiment été embêtée quand vous m’avez expliqué la solitude de votre fille à la récré. Mais je ne vous mentirai pas, une part de moi au fond rageait de ne pouvoir s’inquiéter de son enfant aussi. De ne même pas avoir le droit, en France, de penser à fonder une famille avec mon épouse. Et je n’ai pas à avoir honte. J’ai à avoir envie de me battre pour faire changer les choses. Et en attendant, je vais me contenter d’aller me goinfrer de gaufres…

IMG_0093.JPG

La fraude à la loi sera

Bravo à la Cour de Cassation pour cette position (on ne peut plus logique et normale, mais bon…) et à PCLG pour cet article percuttant.

Puisque c'est la guerre

cassation

Alors voilà.
Fin de la récré.
On remballe ses ballons, ses sweats mal coupés et ses petites insultes ridicules et désobligeantes.

La Cour de Cassation, plus haute instance représentant la loi dans notre pays vient de rendre son avis.
Après le vote des dernières élections présidentielles qui avaient voté à la majorité démocratique la confiance pour un homme qui promettait le mariage pour tous, après l’élection d’une assemblée représentative de députés soutenant ce même programme (voir même un peu plus), après des débats entre les parlementaires, après le vote d’une loi de la république en bonne et due forme, après la promulgation de près de deux cents adoptions plénières par des juges de France et de Navarre, cela ne vous suffisait pas encore.

Vous avez maintenant l’avis, encore une fois que non, nos enfants, et nos familles, n’ont pas à rester hors la loi.

Si vous n’en êtes pas sûr…

Voir l’article original 356 mots de plus

La mariée était en pantalon…

Il semblerait que j’ai raté cet article de l’Express qui propose 3 couturiers pour se marier en blanc ! Attention, les prix ne sont pas ceux de Et@m hein 😉

http://www.lexpress.fr/styles/mariage/trois-adresses-pour-se-marier-en-tailleur-pantalon_1561645.html

Sinon, vous avez le site lmgerard.com (à Marseille) qui vous propose des choses sans doute plus aborables (prix non affichés) :

http://www.lmgerard.com/details-pantalons+femme+habilles+du+34+au+54-239.html

Enfin, un article d’un chouette blog qui donne plein d’idée d’ensembles pantalons :

http://sweetfelicite.blogspot.fr/2014/02/la-mariee-portait-un-pantalon-les.html

Votre cocktail assorti à votre thème de mariage

Merci maison d’Evelyne !!

Maison d'Evelyne

Voici quelques bonnes pistes proposées par France Morency dans son blog sur les tendances « Signature drinks »

On peut prendre plusieurs directions intéressantes avec cette tendance.  Partie 1

Des suggestions pour agrémenter un mariage bleu, turquoise, mauve ou rose. Partie 2

Pour les amoureux du rouge, orange, jaune et vert Partie 3

Un Maison d'Évelyne Gin  Curaçao Un Maison d’Évelyne Gin Curaçao sprit

Voir l’article original

Conseils pour créer un flashmob

Les Mariages de Madame la fée

Vous avez décidez de créer un flashmob avec l’aide de vos amis pour créer une surprise à vos invités, mais comment vous y prendre sans vous prendre les pieds dans votre flashmob robe. Voici quelques conseils pour créer votre flashmob?

**

Oubliez l’improvisation afin d’éviter un cauchemar. Vous devez absolument décider et chorégraphier le moindre millimètre de votre flashmob.

Faire une chorégraphie, simple et facile à apprendre sauf si vos amis sont tous des kings du dance floor. Travolta ne vous fait même pas peur. N’hésitez à reproduire des mouvements plusieurs fois.

Organisez les entrées de chacun des participants. « Le principe du flashmob, un événement surprise avec accumulation de personnes ». Chaque participant doit connaître sa chorégraphie et aussi son départ sur la musique.

Afin que personnes ne se doute que vous êtes en train d’organiser un flashmob, il faut vraiment partir d’une situation du quotidien. Par exemple: début de coktail…

Voir l’article original 251 mots de plus

Des gouttes de bonbons au lieu des dragées

Nous n’aimons pas trop les dragées, ni les traditions, nous avons donc opté pour des bonbons à notre mariage.

Il nous fallait des bonbons de la couleur de chacune de nos tables (une table = une couleur) et un contenant transparent, pour valoriser l’effort d’avoir des bonbons de chaque couleur, et joli.

Après pas mal de réflexion, nous avons opté pour les gouttes transparentes, entourées de fil de fer de la couleur de la table !

Voici comment nous nous y sommes prises :

– Découper les fils de fer d’environ 80cm

– Remplir la goutte d’une dizaine de bonbons

– Glisser (de gré ou de force) le fil dans le trou en haut de la goutte d’une dizaine de cm

– Enrouler le fil autour de la goutte

– Réaliser un socle pour que la goutte tienne debout

– S’aider d’une pince pour enrouler le bout du fil restant en haut, et finir à la main de l’enrouler sur lui-même

Nous avons acheté les gouttes sur le site Table et Déco  à 3,45€ l’unité, le fil de couleur de 2mm au même endroit, et la service client a été super, ils ont répondu à toutes nos questions avant de commander (taille des gouttes, épaisseur à prévoir pour le fil, etc.).

Pour le montage, nous nous sommes aidées du tuto suivant :

Il faut compter 3 minute par goutte à peu près, et attention à ne pas les faire trop tôt sans quoi vos bonbons risquent de s’abimer avant le mariage !

Et voilà le résultat !!

20140711-151936-55176540.jpg

Candybar pas cher

Alors, voici mes trucs et astuces Candybar :

Beaucoup de sites vous proposent des bocaux hors de prix pour faire votre candybar… Nous, nous avons opté pour l’efficace et pas cher, c’est IKEA que j’préfère  :

Entre 1,50€ et 4€ selon la contenance, c’est imbattable et, surtout, ce sont des bocaux qui conservent effectivement…! (Pour une meilleure conservation, prenez les KORKEN qui se ferment avec un couvercle hermétique).

Pour les bonbons, nous avons opté pour le site Confiserie Foraine qui propose un grand choix, en gros, pas hors de prix, avec une livraison rapide et de bonne qualité. Comme nous cherchions des bonbons de toutes les couleurs, il nous fallait tout trouver sur une seul site pour des questions de frais de port, et ça a été le cas ici !

Pour la déco, c’est vite plus cher, mais nous avons trouvé notre bonheur chez Décorer le Bonheur. Ils sont assez chers, pas très commerçants (nous avions oublié un produit dans notre commande, impossible de négocier plus de 5% de remise alors que nous espérions une réduction des frais de port…) mais c’est hyper mignon et de bonne qualité.

Et voilà le résultat !!!

20140708-165806-61086902.jpg

20140708-165807-61087844.jpg