La mariée était en pantalon…

Il semblerait que j’ai raté cet article de l’Express qui propose 3 couturiers pour se marier en blanc ! Attention, les prix ne sont pas ceux de Et@m hein 😉

http://www.lexpress.fr/styles/mariage/trois-adresses-pour-se-marier-en-tailleur-pantalon_1561645.html

Sinon, vous avez le site lmgerard.com (à Marseille) qui vous propose des choses sans doute plus aborables (prix non affichés) :

http://www.lmgerard.com/details-pantalons+femme+habilles+du+34+au+54-239.html

Enfin, un article d’un chouette blog qui donne plein d’idée d’ensembles pantalons :

http://sweetfelicite.blogspot.fr/2014/02/la-mariee-portait-un-pantalon-les.html

Publicités

Blessure intime

Préparer un mariage, c’est aussi accepter de faire face à ses douleurs personnelles, à ses plaies que tout le monde ne voit pas, à cette blessure intime. C’est accepter que ceux qui vous sont proches vous heurtent, souvent sans le vouloir, par un jugement un peu rapide ou un peu trop ferme, par un regard moqueur ou simplement étonné.

Préparer un mariage « gay », c’est ça, puissance douze. C’est le regard des autres sur votre couple pas banal, c’est le jugement de celle-ci sur une robe, « mais tu détestes ça! », c’est la moquerie lorsque vous préparez votre cérémonie pas à l’Eglise.

Non, je n’irai pas à l’Eglise, mais souviens toi que c’est uniquement parce qu’elle ne veut pas de moi. Souviens toi de ma foi, de mes espoirs dans cette église, de mon respect pour la religion, de mon amour de ce Dieu qui ne m’a pas lâchée, lui. Ce n’est pas pour vous envoyer à a face ma différence, mais juste parce que cette Maison de tolérance m’a fermé sa porte, à moi et à tous ces autres qui ne sont pas tout à fait comme les hommes qui pensent la religion croient que Dieu veut.

Car oui, ce sont des hommes qui m’empêchent d’aller me marier à l’Eglise. Ce sont des hommes qui croient, comme toi, comme moi. Mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas mon choix.

Et si je veux construire ma cérémonie sur un format qui t’interpelle car il ressemble un peu trop à celui de l’Eglise sans en être un, c’est aussi parce que ma spiritualité ne s’est jamais arrêtée à leur rejet.

Mais je croyais que tu savais tout ça. Je croyais que tu ne rouvrirais pas cette blessure intime, cette souffrance dont je ne parle plus jamais depuis ce billet il y a des années.

Alors ce soir, je saigne, parce que la plaie me lance encore et que le sel que tu y as déposé me brûle.

Cérémonie laïque : concrètement, on fait comment ?

Je viens de découvrir le site les laiciennes que je trouve drôlement bien fichu, qui met en avant plein de conseils et qui dispose d’un forum !

ceremonie-laique-2-laurent-zabulon

Je retranscris ici leur page « questions fréquentes » pour vous donner un aperçu :

« Je vous entends d’ici cependant : c’est bien joli tout ça, mais comment on fait ????

Voici quelques questions parmi les plus fréquentes que j’ai pu rencontrer et quelques réponses :

– Qui officie ? Qui vous voulez, un ami, un parent, un capitaine de navire, le Maire (si celui-ci est d’accord pour que la cérémonie d’engagement vienne se greffer à la cérémonie civile), vous si vous préférez être ceux qui accueillent et officient. Et si on trouve personne ? si on ne veut pas faire appel à un proche ? Libre à vous de faire appel à un officiant extêrieur à votre cercle familial ou amical, un officiant professionnel.

– Quel est le rôle de l’officiant ? Celui que vous voudrez lui donner. Il vous marie ou il fait le lien entre les personnes qui vont se succéder pour vous adresser un texte. Il présente la cérémonie, l’accompagne…Il peut aussi vous accompagner tout au long de la création de votre cérémonie, vous aider dans votre réflexion sur l’engagement que vous allez prendre…

-Où puis-je faire ma cérémonie ? Où vous voulez….où vous pouvez. A la mairie si le Maire est d’accord, dans la salle du vin d’honneur, dans le parc du château de votre réception, dans le jardin de vos parents, au sommet d’une montagne, dans votre salon…. Le plus souvent, on va choisir un lieu qui a une signification pour les mariés.

– Comment on fait ? qu’est-ce qu’on dit ? C’est votre cérémonie, à vous de la construire, de dire les mots que vous avez envie de dire à vos proches, à votre conjoint. Inspirez vous de textes et poèmes ou créez-les de toutes pièces. Vous pouvez vous inspirer des exemples de ce site, et chercher aussi dans le livre de Florence Servan-Schreiber. Soyez inventif et uniques

– Que vont penser les autres ? Ah ! la crainte du qu’en dira-t-on ! la plupart du temps, les gens réagissent bien à ce qui est nouveau. De plus, ce genre de cérémonie est très personnalisée, donc à votre image. Votre famille est déçue parce que vous ne respectez pas la tradition du mariage religieux ? expliquez clairement votre position, ce que représentent pour vous le mariage et cette cérémonie. Vous serez surpris de constater les réactions de votre entourage, avant, pendant et surtout après. Le mariage religieux est un acte de foi. Si cela ne vous correspond pas, à quoi bon jouer la comédie et les hypocrites ? Faire plaisir à la famille, c’est bien ; se faire plaisir, c’est mieux. Ce jour-là, c’est VOTRE journée, elle dit vous ressembler et pas être une épreuve. N’hésitez plus et affirmez vous !
Enfin, moins on en dit, mieux on se porte. On n’évitera pas les réflexions, les arguments négatifs et bien souvent, on se sentira décourager….ne baissez pas les bras ! ne dites que l’essentiel, concentrez vous sur votre cérémonie et vous verrez, le jour J, tout le monde sera ému, touché, surpris et gardera à vie un souvenir inaltérable de ce moment si spécial, tellement à votre image !

– Comment l’annoncer à mes proches ? Depuis 2004 j’ai souvent eu cette question. La réponse est très simple : moins on en dit, mieux on se porte. Je ne suis pas en train de vous dire de faire cela en cachette, non. Mais mon expérience m’a démontré s’il en était besoin, que ce que qui est nouveau fait peur. Alors, afin d’éviter des remarques désobligeantes, parfois blessantes, des critiques, ou même des crises de nerfs, il vaut mieux parfois ne pas trop en dire. Le jour J, tous vos invités seront sous le charme, je vous le garanti ! Ceci dit, c’est en fonction de votre entourage familial bien sur. Certains réagissent mieux que d’autres. A vous de tester la température et de voir ce que vous pouvez ou pas dire. Dire simplement que vous faites une cérémonie civile améliorée peut parfois être une bonne solution. Certains préfèrent le terme de cérémonie d’engagement. Dans tous les cas, ne vous inquiétez pas, je vous le répète, le jour J, émotion, plaisir et agréable surprise seront au rendez-vous.

-Puis-je choisir des textes religieux ? Pourquoi pas ? certains textes ont magnifiques ! Le Cantique des Cantique est un merveilleux poème d’amour. Faire ce genre de cérémonie ne veut pas signifier pour autant être contre la religion. Si vous avez envie de prier, qui vous en empêche ? Vous pouvez très bien être croyant mais ne pas vous reconnaître dans les rites du mariage religieux. Je le répète, c’est VOTRE cérémonie, votre mariage… »