Choisir son photographe… de mariage !

J’en arrive parfois à me demander si je sortirai un jour de cette galère…

Trouver un photographe, a priori, ça semble simple. Ce n’est tout de même pas compliqué de prendre des photos quoi. Oui mais en fait, si. E fait, ce ne sont pas « des photos » que vous voulez, mais « ZE » photos, d’une part, et d’autre part, tous les photographes ne font pas du tout les mêmes photos.

Mes amis photographes vont se moquer de tant de naïveté, mais je vous assure, je suis presque sûre que je ne suis pas à la seule à ne pas maîtriser suffisamment les subtilités du petit objectif pour tout piger.

Je précise tout de même ici que tous les photographes ne sont pas à même de faire des photos de mariage. En effet, photographier des paysages ou des gens en vacances n’est pas la même chose que photographier des marié.e.s, les faire poser (ou pas), surprendre des moments de complicité, identifier tel ou tel objet de déco qui sera chouette à inclure dans la composition, etc. Bref, on ne s’improvise pas photographe de mariage.

Donc d’abord, il faut un budget. Oui parce que sinon, vous allez vous retrouver comme moi à rêver alors qu’en fait, non, toujours pas. Donc il y a de tout (on oublie tout de suite tonton Robert qui sera bourré dès 19h30 et qui est capable d’oublier le cache sur l’objectif…) à tous les prix. Je vous suggère de budgéter 500€ minimum.

Ensuite, il faut savoir ce que vous voulez (préparatifs ? Mairie ? Cérémonie ? Vin d’honneur ? Couple et groupes ? Soirée ? Pièce montée ? une séance en amont du mariage pour vous familiariser avec l’objectif ?). Autant vous dire que plus il y en a, plus c’est cher… Donc c’est important parce que ça dimensionne un peu la prestation.

Ensuite, il faut savoir ce que vous attendez comme « livrables » : un livre photos (avec combien de photos ou de pages ?), un DVD avec toutes les photos (ou seulement 100 ou 150 ?), un film ? un powerpoint ? un accès sur une galerie privée pour vos invités pendant deux mois ?

N’oubliez pas les éventuels frais de déplacement (tous n’en prennent pas, mais quand ils en prennent c’est environ 0,5€ par km).

Pour la partie « gay friendly », je n’y reviendrai pas plus, mais il est évident qu’il faut en parler avant avec le photographe, pour s’assurer qu’il est bien à l’aise avec votre configuration de couple, histoire de ne pas tomber sur quelqu’un qui vous fera faire des poses « H/H » identiques à celles des couples « H/F » si vous n’y tenez pas (je vois déjà la scène d’ici « qui porte qui pour passer la porte ? »…).

Enfin, sachez que les auto entrepreneurs sont exonérés de TVA, contrairement aux autres statuts, attention donc aux devis « HT »…

Pour conclure, j’ajouterais que, selon moi, il faut surtout quelqu’un avec qui vous avez un bon feeling, quelqu’un que vous accepterez d’avoir sur votre dos toute la journée, quelqu’un pour qui vous vous sentez à l’aise de poser… sinon vos photos seront moches, aussi doué.e soit-il/elle !

mariage montpellier

A vos témoins, prêts, foncez !!!

La date ? C’est bon. Le format ? C’est presque bon. Le thème ? C’est pas encore tout à fait ça… Et les témoins ?

Amis homosexuel-le-s, vous qui débutez en mariage civil, saviez-vous que les démarches en Mairie vous obligent à avoir au moins un témoin pour chacun des époux ? Ce témoin doit être identifié dès le dépôt de votre dossier en mairie, sans quoi votre dossier serait incomplet et vous n’auriez pas de date. Votre dossier doit stipuler le nom, prénom, âge, etc. de votre témoin, ainsi que son emploi et une copie de sa pièce d’identité.

C’est donc tôt qu’il convient de se préoccuper de cette affaire… Vous pouvez aller jusqu’à quatre témoins par époux à la Mairie et leur rôle peut être très variable : cela va du témoin là-pour-signer-et-c’est-tout-merci au témoin hyper engagé qui vous épaule jusqu’à la dernière minute le jour J !

Alors comment les choisir ??

Voici quelques petites questions pour vous aider à y réfléchir… :

  • Quel sera son rôle ?
  • Y-a-t-il des pressions familiales auxquelles je souhaite céder ?
  • Qui vais-je vexer ?
  • Quid des frères et sœurs ?
  • Un ou deux témoins ?
  • Et mon époux-se ? Est-il d’accord avec mon choix ?
  • Ai-je besoin qu’il habite à côté ?

Bref… Rien de simple là-dedans. En fait, le mieux, c’est de faire ce qui semble évident pour vous et votre moitié. Si c’est Joséphine qui vous a toujours soutenue et dont vous savez que vous pouvez compter sur elle quoiqu’il advienne, ne tournez pas cent ans autour du pot et foncez !

Enfin, choisissez quelqu’un avec qui vous saurez vous dire les choses (voire vous engueuler), car s’il a un réel rôle dans l’organisation de votre mariage, c’est certainement celui de punching-ball officiel 😉

Où aller pour la Mairie ?

Il y a la Mairie de gauche et celle de droite, celle qui changera peut-être de bord en mai 2014 et celle qui est vraiment trop mignonne dans ce joli village, là où vous avez trouvé la salle…
Alors où aller ?
La loi est très claire : nous pouvons nous marier dans notre mairie de résidence (à l’un ou l’autre des époux), ou dans celle de nos parents. Ok. Mais si on n’en a pas envie ?
En ce qui me concerne, j’ai appelé la Mairie du patelin où nous aimerions nous marier pour lui demander si ils acceptaient que nous nous fassions domicilier chez eux. Je n’ai jamais compris ce besoin de contraindre les amoureux à se marier chez eux, mais bon, passons. J’attends un retour du Maire, croisons les doigts. Nous aurions aussi pu nous faire héberger par le propriétaire du lieu mais, dans un bled de 300 habitants, il y avait un petit risque que le Maire se rende compte que les deux lesbiennes devant lui n’étaient pas tout à fait d’ici. Donc on a joué la transparence… en expliquant que je ne garderais pas le lieu s’il ne nous mariait pas. Ben oui, faut pas déconner 😉
Je vous en dirai plus dès que j’aurai sa réponse.
Toujours est-il que le choix de votre Mairie n’est pas franchement anodin. Se marier chez Hervé Maritton ou chez Bertrand Delanoë, ça n’a pas la même gueule !!
Et vous, vous gérez ça comment ?

Mise à jour le 04/07/2013 : Pour votre information, il semblerait que les Maires aient reçu des instructions très précises sur le fait de ne marier que des personnes vivant sur leur commune sous peine d’invalidité du mariage… Bref, nous on va se marier chez nous 😉

Alliances à personnaliser

Voici un joli site bien fichu qui permet de choisir précisément son type d’alliance !

Alors elles ne sont pas données (en même temps c’est des alliances…) mais il y a de quoi choisir assez largement et très simplement, contrairement à beaucoup de sites de bijoutiers que j’ai parcourus !

alliance-demi-jonc-2mm-bague-or-blanc-1-gemmyo

Du très simple au très élaboré, vous devriez, si vous ne trouvez pas chaussure à votre pied, au moins pouvoir vous en inspirer !