Panique à J-173

Sur notre nouveau-super-trop-beau site de mariage, il y a un décompte. C’est une énorme connerie les décomptes. Pardonnez-moi le mot, mais je le pèse en l’écrivant !

C’est une option, je pourrais donc tout à fait l’enlever, mais comme beaucoup de Bridezilla, j’aime me faire du mal…

Du coup je panique. C’est ce qui m’a conduite à taper 243 lignes sur un fichier excel de trucs à faire. J’ai fini par céder au beau tableau avec qui-fait-quoi-pour-quand-avec-qui-et-comment et j’ai un peu honte, mais depuis, ça va mieux 😉

Ca va mieux aussi parce que j’ai appelé mes wonder témouines à la rescousse et qu’elles m’ont dit « OK on arrive » dès qu’elles ont compris l’état de stress… En fait, ce mariage, je ne veux pas le gérer de A à Z. Alors je demande à mes frères de prendre en charge des trucs, à mes témoins d’ne prendre d’autres en charge, etc. l’idée, bien entendu, est qu’il ne me reste plusq ‘uà gérer les trucs du genre « tenue », « coiffure », maquillage », « manucure », « massage pour être détendue » et autres réjouissances (niark niark niark 😉 ).

Bref, même quand on s’est déjà marié une fois, avec la même personne, que l’on sait déjà ce que l’on aime et ce que l’on déteste, que tout est déjà quasi bouclé depuis l’été dernier (salle, traiteur, dj, mairie…), et ben on a quand même le droit de stresser un peu de temps en temps 🙂

mariee colere

Petit site web pour notre mariage

On a décidé de faire un site web sur le site « petit-mariage-entre-amis » qui est drôlement chouette (sauf qu’on ne peut pas rattacher d’enfants aux invités hors famille mais bon c’est pas grave, ça se contourne easy). Il y a même tout pour mettre deux messieurs et deux Dames, alors moi ça me plaît bien.

On s’est pas mal pris la tête sur le site. Le design autonmatique nous allait bien, mais rentrer les invités un par un c’est un peu fastidieux. A la fin, on reçoit des identifiants pour chaque invité (ben oui, j’ai pas très envie que mon mariage soit le lieu de rencontre du camping-en-pique-niquant-et-en-priant-et-en-faisant-de-la-rando-pour-tous-mais-en-fait-pas-vraiment-pour-tous de l’été prochain, alors je me protège (un peu)). Petits papiers de la taille d’une carte de visite, au nom de chaque invité, leur permettant d’accéder au fameux site.

Mais après la prise de tête c’est drôlement pratique : pas de plan à envoyer, il est en ligne, pas besoin de lister dix fois à Tata Odette le nom des hôtels du coin, ils sont indiqués, pas de besoin de coordonner le co-voiturage de vos amis parisiens-sans-permis-sans-voiture mais qui ne peuvent décemment pas prendre le train et marcher 25 minutes en robe de mariage, tout ça se fait directement sur le site !

Comme je suis ravie, je vous invite à jeter un oeil à ce site. moi j’en avais visité plein avant mais ils avaient du mal à comprendre que nos deux prénoms soient féminins, et moi je n’aime pas bien quand on met une moustache à ma fiancée.

logo_blog_mariage

L’enfer du faire-part ?

Il me reste 6 mois avant the D-DAY… Autant dire que vous allez commencer à suivre les préparatifs au jour le jour !

Alors nous en sommes à l’envoi des faire-part. La liste des invités est faite (3 niveaux : invités Mairie + dîner ; personnes que l’on aimerait inviter mais ça dépend de qui vient dans la liste A ; invités à la Mairie uniquement). L’air de rien, ça nous permet de nous limiter (au nombre de chaises pour dîner par exemple) parce que sinon on arrivait vite à 300 personnes. Ben quoi, c’est pas de ma faute, j’aime plein de gens 😉

Etape 2, la collecte des adresses postales. Ca marche aussi pour les adresses mails si vous avez opté pour un faire-part web. En tous cas, dans les deux options, c’est un moment fastidieux, un peu pénible de devoir courir après vos futurs invités pour leur demander leur adresse exacte… Mais un fichier excel bien ficelé comme celui dont nous parlions ici peut vraiment aider !

Troisième étape, trouver les enveloppes qui vont bien (ce qui nous a, en l’occurrence, valu un petit dépannage express dans un parking de centre commercial parce que « siiii je veux aller les acheter tout de suite maintenant !!!! »). C’est encore assez facile. Ensuite il va falloir enchaîner la décoration des enveloppes (que ce soit vous un un site web qui vous les fasse, il convient de définir ce que vous voulez…), le remplissage des zones d’adresses (et Dieu inventa le publipostage. Ou « pas ». Nous « pas », donc on a tout écrit à la mano), le verso des enveloppes (fichtre, c’est quoi mon adresse à moi déjà ?), le remplissage des enveloppes (tu as pensé à glisser le carton réponse ???)…

Au moment du remplissage des enveloppes, mille questions hyper importantes du genre :

  • Est-ce qu’on met un plan ?
  • Les gens vont-ils comprendre dans quel ordre on lit le faire-part ?
  • On fait un site de notre mariage ? Chouette, mais pensez à glisser les identifiants de vos invités et/ou l’adresse du dit site web…

Bref, on s’amuse comme des petits fous 🙂

Enfin, n’oubliez pas de préciser la date de réponse attendue (nous, on avait évidemment oublié, il a fallu ressortir tous les cartons… Heureusement, j’avais bien réfléchi avant à NE SURTOUT PAS fermer les enveloppes avant d’avoir tout vérifié trois fois !!)…

Ah et aussi, si vous comptez poster vos faire-parts, il faut des timbres (NOOOOON ? Rigolez : le soir où, à 23h, tout sera fini mais qu’il vous manquera des timbres, vous ferez moins les mariolles…!). Je vous suggère également de trier les courriers : courriers dans la région, ailleurs en France, à l’étranger (Oui, au fait, pour l’étranger, ce n’est pas forcément le même timbre…). L’histoire des tas c’est pour aller plus vite à la Poste, mais bon, moi je dis ça, je dis rien… 😉

Le-nouveau-timbre-Marianne-devoile_reference

Invitations salon du mariage Paris

Le salon du mariage se tient les 1er et 2 février à Paris (Porte de Versailles).
Comme je n’aime pas perdre mon temps, j’ai demandé aux organisateurs si les mariages pour les gens amoureux qui voulaient se dire OUI en portant deux robes ou deux costards (ou autres, bref, vous m’avez comprise), seraient représentés.
Voici sa réponse :

« Bonjour Xx,

Notre salon comporte de fait une dimension « mariage pour tous » puisqu’il est dédié à tous ceux qui se marient sans distinction d’orientation sexuelle.

Chez Marions Nous nous pensons qu’un mariage gay est surtout un mariage gai, et les couples homosexuels ne s’y sont pas trompés en nous faisant l’honneur de leur venue lors de notre session de septembre sous la Grande Arche de La Défense.

Merci du relais que vous voudrez bien faire de ce salon.

Bien à vous,
Xx ».

Bon alors comme je suis de bonne composition, et même si je n’aime pas franchement la façon « so commercial » dont il répond, je vais aller faire un tout là-bas le we du 1er/2 février ! Si vous voulez y venir, pensez à vous faire inviter ici !

salon-mariage-paris-fevrier

Un Photobooth militant pour un mariage engagé !

Vous connaissez peut-être le principe du Photobooth ? Il s’agit tout simplement de réserver un coin dans votre salle de mariage pour que les invités (et les marié-e-s !) puissent se faire prendre en photo avec toutes sortes d’accessoires parfois très farfelus…

Il y a en général un grand cadre vide de fond qui permet aux personnes de s’y glisser avec leurs déguisements ou accessoires (ex : moustaches, perruques, etc.).

Mais vous pouvez aussi agrémenter cela d’un côté un peu militant et décalé :

  • Ajouter une photo en taille réelle de Christiane Taubira pour poser avec elle,
  • Utiliser des écharpes tricolores pour symboliser le passage à la mairie,
  • Jouer sur les couleurs de l’arc-en-ciel dans vos accessoires,
  • Glisser une ou deux pancartes de manif dans votre cadre,
  • Imprimer un carton « Merci pour EUX / ELLES » que vos invités pourront utiliser,
  • Utiliser une imprimante instantanée et glisser vos photos dans des enveloppes pré-timbrées à adresser au Gouvernement (ex : « ça, y est, c’est fait : à quand la filiation ? » 😉 ),
  • etc.

Bref, il y a un milliard de choses à faire autour du Photobooth et le gros avantage est qu’il vous assure de chouettes photos décalées à glisser dans votre boîte à souvenirs !

mariage-bride-and-groom-photobooth1 photo booth idea 2 mexican-023-3 photobooth 15

Un photographe LGBT friendly ?

Trouver un photographe qui fera de vous deux des merveilles pour l’éternité, c’est ardu. Aussi je vous propose les services d’un ami dont les clichés me plaisent beaucoup.

_DSC7878

Il couvre tous les évènements militants et festifs depuis un moment et propose les mariages évidemment.

Son site flux-tendu.com est en cours de réfection mais voici ses tarifs :

  • 495 TTC pour la cérémonie (mairie en l’occurrence) comme il n’y en a qu’une il fait un rabais 😉
  • 595 TTC pour la soirée sur une base de 4h s’il faut rester plus c’est à voir avec le client
Ces tarifs ne tiennent pas compte des frais de transport éventuels, voire d’hébergement pour les mariages en région. Ils ne tiennent pas compte non plus des frais liés au tirage des clichés.
Pas d’engagement concernant la quantité de photo, la qualité est privilégiée.

Ce tarif inclue toutes les retouches nécessaires (y compris les points noirs et autres pustules mal placées le jour J 😉 ).
Allez, oubliez les talents de photographe amateur de tonton Gérard qui tremblera bien trop après le vin d’honneur, et faites confiance à un pro très sympa et discret pour de belles photos le jour J !!
Vous pouvez contacter Nicolas au 06 04 65 62 87