Quel rôle pour les parents des marié-e-s gays et lesbiennes ?

Ahhhh ! Une nouvelle question métaphysique 😉

Nous, les homos, on n’aime pas trop parler de nos parents parce que les relations sont souvent un peu distendues… Il n’empêche que certain-e-s d’entre nous se marieront en présence de leurs parents et qu’il est indispensable de préparer la place et le rôle de ces derniers.

Les parents doivent-ils être impliqués dès le début même s’ils ne sont pas enchantés ou faut-il les préserver jusqu’au dernier moment ? Papa accompagnera t ‘il sa fille jusqu’au lieu de cérémonie, Maman ouvrira t elle le bal au bras de son fils ?

J’ai mon avis là-dessus (mais le vôtre m’intéresse toujours !) : d’après moi, et d’après mon expérience, un parent forcé est un parent braqué et promet une soirée agacée (ça, c’est pour la rime). Du coup, j’opterais d’avantage pour un parent mis dans la boucle dès le début, sans pour autant lui demander d’organiser les festivités (après il y a les parents qui sont juste trop contents qui vont vous envahir, comme pour le mariage de votre frère pourtant hétéro 😉 ). Ce peut être leur demander de dresser la liste des invités de la famille avec vous, histoire de ne froisser personne à commencer par eux, ou leur demander leur avis entre deux lieux qui vous plaisent, ou encore leur faire part de vos difficultés à trouver un traiteur bien, de nos jours c’est plus ce que c’était, blablabla. Des problèmes de couple qui va se marier quoi. Pas des problème d’homo qui va se marier. Ceux-là, il vaut mieux les garder pour soit, histoire de ne pas rappeler tous les mois à vos parents combien vous ne tenez pas dans les cases…!

Pour le jour J, on peut choisir de leur donner un rôle, ou pas. Ça dépend beaucoup de leur implication en amont. Soit ils ont un peu subit et ce n’est pas forcément l’idée du siècle de les mettre en lumière à un moment où ils préfèreraient clairement siffler leur coupe sans que personne ne les regarde, soit ils sont tout de même émus par ce grand jour et ils tiennent à être à vos côtés et qu’à cela ne tienne, banco !

Mais faire comme si on allait réussir à les gérer (enfin surtout à nous gérer nous même face à nos parents pas très à l’aise) sans rien anticiper ou préparer avec eux, c’est un peu compliqué. Disons que vous serez déjà drôlement ému-e-s ce jour-là, quelque soit la symbolique que vous accrochez au mariage, passer devant M/Mme le Maire ça fait toujours quelque chose, alors si en plus il faut gérer les émotions de voir les parents frustrés, ou fâchés, ou simplement émus, ça devient un peu dur à assumer !

Comment avez-vous fait pour les déjà marié-e-s ? Et pour les futurs, qu’avez-vous prévu ?

Publicités